Livraison gratuite en France métropolitaine dès 70€

Les conservateurs dans les cosmétiques bio : décryptage

Les conservateurs dans les cosmétiques bio : décryptage

Les cosmétiques BIO ont le vent en poupe, les révélations et scandales comme celui des parabènes, du phénoxyéthanol, des perturbateurs endocriniens, ont éclaboussés le milieu du skincare conventionnel et ont poussé les consommateur.trice.s à se tourner vers des produits plus naturels, plus sécurisants, et une liste d’ingrédients moins longue.

ENFIN !

Certaines applications telles que Mireille App ou INCI Beauty, ont bousculé les codes, en permettant à tout le monde de décrypter la composition de leur cosmétiques et de sélectionner les produits les plus sains possibles.

Certains composants ont néanmoins mauvaise presse, il s’agit des conservateurs, la simple évocation de ce mot dans l’imaginaire collectif est associé à quelque chose de mauvais: la faute aux parabènes, la faute aussi au marketing industriel qui placarde des “sans colorants ni conservateurs” afin de rassurer, ce qui lui donne mauvaise presse. 

Et pourtant nous ne vivons pas dans un monde en blanc et noir mais fait de nuances, et oui certains conservateurs sont parfois dangereux quand d’autres sont inoffensifs et en cosmétiques ils sont bien souvent indispensables, même en BIO, on vous explique !

 Un conservateur ça sert à quoi?

A conserver, bien sûr !

Avant tout, son rôle est de préserver la texture, le parfum, l’efficacité d’un produit dans le temps mais aussi de limiter l’oxydation des actifs et d’éviter la prolifération de bactéries, levures ou champignons dans le produit.

Il en existe deux grandes familles: les anti-infectieux (antifongique, bactérien) et les antioxydants.

 

Pourquoi utiliser des conservateurs dans les produits cosmétiques?

L’eau est vectrice de vie, ce qui implique que tous les cosmétiques contenant de l’eau ont besoin d’un conservateur afin d’éviter la prolifération de micro-organismes, c’est le cas pour les crèmes, émulsions, baumes, fluides etc..

En revanche, dans un produit contenant 100% d’huiles (sans eau), il n’est pas nécessaire d’utiliser un conservateur, cependant, on optera pour un antioxydant selon le degré d’oxydation des huiles.

Certains laboratoires n’utilisent pas de conservateurs car ils ont misé sur la stérilisation à ultra haute température (UHT) qui dégrade malheureusement aussi les principes actifs.

Mais alors il existe de bons conservateurs?

La réponse est un grand OUI, il en existe même beaucoup!

Ceux qui sont notamment utilisés en cosmétique BIO comme:
- l’EPP (extrait de pépin de pamplemousse),

- l’alcool, 

- le leucidal (obtenu par fermentation de radis),

- le plantaserve,

- l’acide sorbique (sorbier),

- l’acide salicylique (saule),

- l’acide benzoïque,

- l’acide benzylique

Les huiles essentielles quant à elles permettent de réduire la quantité de conservateurs dans une formule et d’en améliorer la conservation.

Sans surprise, les produits Slolie qui répondent à la charte Cosmebio utilisent donc des conservateurs sans danger pour l’organisme.

Prenez soin de vous.

 

👩‍💻 Amandine Beroudiaux

Précédent
Suivant

0 comment. Laisser un commentaire

Empty content. Please select category to preview


Découvrez nos essentiels

Une gamme de soins naturels, bio, vegan et fabriqués en France

livraison gratuite à partir de 60€

1 commande = 1 arbre planté

paiement 100% sécurisé